Le pape s’adresse aux jeunes

La paroisse Sainte-Bernadette d’Angers a répertorié toutes les prises de paroles du Pape François lors des JMJ à Rio. Vous pouvez les retrouver ci-dessous en cliquant sur le titre de l’allocution… Bonne méditation !

 

Le 21 : Jeunes du monde entier, la question à poser à Jésus.

“Tous ceux qui vont à Rio veulent entendre la voix de Jésus, écouter Jésus: “Seigneur qu’est-ce que je dois faire de ma vie?Quelle est la route, pour moi? Vous aussi! Vous aussi, jeunes qui êtes sur la place, posez la même question au Seigneur: “Seigneur Jésus, qu’est-ce que je dois faire de ma vie? Quelle est la route, pour moi?”

 

Le 22 : Les jeunes et les personnes âgées

” Un peuple a un avenir s’il va de l’avant avec ces deux réalités : avec les jeunes, avec la force, parce qu’ils le portent vers l’avant  ; et avec les personnes âgées parce que ce sont elles qui donnent la sagesse de la vie.”

 

Le 24 : Garder l’espérance, se laisser surprendre par Dieu, et vivre dans la joie. 

” Dieu réserve toujours ce qu’il y a de meilleur pour nous. Mais il nous demande de nous laisser surprendre par son amour et d’accueillir ses surprises. Ayons confiance en Dieu !”

 

Le 24 :  Ayez confiance dans le Christ, il ne nous abandonne jamais. 

 “Ayez confiance dans le Christ, écoutez-le, suivez ses pas. Il ne nous abandonne jamais, même pas aux moments les plus sombres de la vie. C’est lui notre espérance.”

 

Le 25 : Mets le Christ dans ta vie et tu ne seras jamais déçu.

“Que pouvons-nous faire ? « Bota fé – Mets la foi ».  Qu’est-ce que cela signifie ? Quand se prépare un bon plat, si tu vois qu’il manque le sel, alors tu y «mets» du sel ; s’il manque l’huile, alors tu y « mets » de l’huile… « Mettre », c’est placer, verser. Il en est ainsi dans notre vie, chers jeunes ; si nous voulons qu’elle ait vraiment sens et plénitude, comme vous-mêmes le désirez et le méritez, je dis à chacun et à chacune d’entre vous : « mets la foi » et ta vie aura une saveur nouvelle, elle aura une boussole qui donne la direction ; « mets l’espérance » et chacune de tes journées sera illuminée, ton horizon ne sera plus sombre, mais lumineux ; « mets l’amour » et ton existence sera comme une maison construite sur le roc, ton chemin sera joyeux, parce que tu rencontreras beaucoup d’amis qui marchent avec toi. Mets la foi, mets l’espérance, mets l’amour ! Mais qui peut nous donner tout cela ? Dans l’Évangile nous avons entendu la réponse : le Christ. « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le ! »

 

Le 25 : Le pape François en père spirituel aux jeunes.

“Mettez la pagaille”, “sortez”, “ne vous laissez pas exclure”, “ne diluez pas la  foi”!

 

Le 25 : Veux-tu être mon disciple ? Veux-tu être mon ami ?

” Aujourd’hui, Jésus demande à chacun de nous encore : veux-tu être mon disciple ? Veux-tu être mon ami ? Veux-tu être un témoin de mon Évangile ? Aujourd’hui je suis venu pour vous confirmer dans cette foi, la foi au Christ vivant qui demeure en vous, mais je suis venu aussi pour être confirmé par l’enthousiasme de votre foi !”

 

Le 25 : Demandez comment vous vous confessez.

« Savez-vous adorer Jésus ou est-ce que vous ne faites que lui demander des choses ? Là, adorer Jésus ? La prière d’adoration est la pierre de comparaison pour savoir si nous croyons encore que Jésus est le grand cadeau ».

 

Le 26 : Suivre Jésus avec courage, à fond; avec Jésus on n’est jamais seul.

” La Croix du Christ renferme tout l’amour de Dieu, son immense miséricorde. Et c’est un amour auquel nous pouvons nous fier, auquel nous pouvons croire. Chers jeunes, ayons confiance en Jésus, remettons-nous totalement à lui ! Seul dans le Christ mort et ressuscité nous trouvons le salut et la rédemption. Avec lui, le mal, la souffrance et la mort n’ont pas le dernier mot, parce que lui nous donne espérance et vie : il a transformé la Croix, d’instrument de haine, de  défaite, de mort en signe d’amour, de victoire et de vie.”

 

Le 26: Les grands parents – ceux qui parient sur l’avenir.

« Les grands-parents ont ceci que, quand ils voient leur petit-fils, ils parient sur la vie et sur l’avenir, et ils désirent le meilleur pour lui, le meilleur ».

 

Le 27 : Aux religieux, prêtres, évêques : Aider les jeunes à sortir, à partir.

“Sortir, envoyer. Ce n’est pas simplement ouvrir la porte pour qu’ils viennent, pour accueillir, mais c’est sortir par la porte pour chercher et trouver ! Poussons les jeunes pour qu’ils sortent. Evidemment parfois ils vont résister. N’ayons pas peur, les apôtres l’ont fait avant nous. Poussons-les à sortir. Pensons avec décision à la pastorale en partant de la périphérie, en partant de ceux qui sont les plus loin, de ceux qui d’habitude ne fréquentent pas la paroisse. Ce sont des invités VIP, allez au carrefour des chemins, allez les chercher.”

 

Le 28 : Aux jeunes bénévoles : Lutter contre la civilisation du provisoire.

” Je vous demande de vous révolter contre cette culture du provisoire, qui, au fond, croit que vous n’êtes pas en mesure d’assumer vos responsabilités, que vous n’êtes pas capables d’aimer vraiment. Moi, j’ai confiance en vous, jeunes, et je prie pour vous. Ayez le courage d’« aller à contre-courant ». Ayez le courage d’être heureux”